French flagItalian flagEnglish flagGerman flagSpanish flag

MBWT Afrique du Sud – voyage handicap wakeboard

MBWT Afrique du Sud – voyage handicap wakeboard

 

Vol n°1: LYON-CAPE TOWN

Escales: Paris et Londres

Distance: 9000 km

Temps de vol: 15h

 

Hier matin, l’aventure commençait pour Bastien à l’aéroport de St Exupery de Lyon.

Malgré la grève des anglais de British Airways et après quelques modifications de plan de vol (Lyon>Paris>Londres>Cape Town au lieu d’un Lyon>Londres direct) tout fini par s’arranger.

Deux bagages (un porté et un tracté) pour six mois d’aventures

Auré et Valentin en comité de soutien (avec Christine et Bertrand) pour le départ

« Mes vols se sont super bien passés; aucun problème juste une petite frayeur à Paris car lors des contrôles de bagages les contrôleurs étaient un peu à l’arrache, j’ai réussi à embarquer à la dernière minute pour Londres. Pour le reste tout est allé très vite.

A Londres juste le temps de me remémorer les bons souvenirs avec Jako lors de la prise des portraits après les Xgames.*

Ensuite le voyage s’est déroulé toute la nuit donc le temps a passé super vite. J’ai dormi tout le trajet après avoir regardé Invictus que j’ai pu choisir dans les films de l’avion. C’était parfait pour me mettre dans l’ambiance.

Du coup, ici il y a une heure de décalage avec l’Angleterre, mais aucun avec la France. »

(Extrait du premier mail de Bastos depuis Cape Town aujourd’hui)

 MBWT Afrique du Sud - Cape Town

Les premières nouvelles, excellentes par ailleurs, arrivent aujourd’hui à 12h30 par mail.

« Ca y est me voilà bien arrivé à Cape Town avec tous mes bagages :-)

En arrivant ici j’ai été super bien accueilli par Christo, le gars que j’avais rencontré sur couch surfing*, il m’attendait à l’aéroport et m’a emmené chez lui (dans la banlieue de Cape town (Brackenfell) à 40mn de l’aéroport) d’où je t’écris.

On a fait rapidement connaissance, il me propose déjà de faire plein de choses: rechercher des places pour France-Urugay, pêcher et faire du wake avec son bateau (il est passionné de pêche en mer), visiter Cape Town et son téléski…

Ca se présente trop bien :-) On arrive à communiquer, mais je suis encore bien limité par mon anglais dans ce que je veux dire. »

* est un service d’hébergement de personnes en ligne, sans publicité, ouvert depuis janvier 2004. Le terme de « CouchSurfing » est un anglicisme que l’on pourrait traduire par le fait de « passer d’un canapé à l’autre ». La participation au projet CouchSurfing est libre et gratuite. Chaque membre peut dialoguer et demander l’hospitalité aux autres membres, et chacun reste libre de ses engagements vis à vis des autres participants. L’intérêt de ce service va au-delà du simple hébergement : c’est une possibilité de rencontres culturelles cosmopolites, à moindre coût, et sécurisées grâce à différents systèmes de suivi et de cautionnement.

“Mes premières impressions de l’Afrique du Sud:

Une population très accueillante

La coupe du monde déjà bien présente (affichage partout)

La conduite à droite

Un beau décor vu de l’avion (mer et petite montagne)

Et la langue « l’africa » qui ressemble un peu à l’allemand»

« Ici je n’arrive pas à me connecter à magicbastos.com et Christo m’a dit que ça faisait plus d’une semaine qu’il n’y arrivait pas. » (Ben si tu l’entends !?)

Réponse de Benoît : c’est étrange. Le net a parfois des comportements bizarres. J’avoue ne pas trop maîtriser l’infrastructure réseau du net africain. Je vais essayer de trouver une solution…

La suite dans le prochain épisode!

<br

<br

 

6 juin 2010 : Blue Rock


MBWT Afrique du Sud - voyage handicap wakeboard
 

Ici tout va toujours très bien. Hier j’ai pu visiter et rider le premier téléski de mon world tour.
C’était bien sympa, Christo et une de ses amies m’ont accompagné, malheureusement je n’ai pas réussi à les motiver pour qu’ils se mettent à l’eau.
C’est dommage car en plus le temps était parfait. Ils ont du coup pris plein de photos et de vidéos.
En tout cas le câble était top, entouré par la montagne et la mer comme partout ici. Il est dans une cuvette, le ponton n’était donc pas du tout accessible, mais ils m’ont bien aidés à descendre toutes les marches.

 

 


Ensuite l’eau était bien belle juste un peu fraiche, mais ça faisait vraiment du bien d’aller rider.
Il y avait 4 modules très agréables a prendre. Il y a juste la «A frame» que je n’ai pas prise pour ne pas prendre de risque (et oui je deviens raisonnable ;-) .
J’ai même pu faire essayer le châssis à un jeune local qui a réussi du premier coup et a bien apprécié la glisse.
D’ailleurs, c’était la première fois qu’il voyait ça, leurs réactions était vraiment cool comme très souvent.

 


Nous avons passé la soirée chez un ami (sa femme et ses 2 enfants) de Christo. On a mangé un poisson trop bon au barbecue que l’on trouve que en Afrique du Sud: le Snoek (que Christo avait pêché avant que j’arrive).
Sinon jusqu’à maintenant, tous les soirs ou presque on mangeait au restau avec des amis de Chrito (bières+bouffe=100rand=10€)

 

 


 

 

Autres remarques concernant l’Afrique du Sud:
- On ne fait jamais la bise aux filles pour leurs dire bonjour, on serre la main. Ceux qui se connaissent vraiment bien, se font un rapide petit bisou sur le bord des lèvres.
- Ils ont 2 systèmes de prises électriques dont une qui s’adapte aux prises françaises
- La monnaie est le «rand» (1€=10 rand)
-Sports nationaux: Rugby et cricket

 

7 juin 2010 : – Rencontres avec Etienne un paraplégique Sud Africain


Par l’intermédiaire d’une amie de Christo, j’ai pu rencontrer et passer la journée avec Etienne Gerber un handi en fauteuil qui habite Cape town.

Il m’a donné le nom d’un Sud Africain de Cape Town qui a un gros niveau en marathon fauteuil et handbike:Ernst Van Dyk (portrait dans le forum)
Malheureusement, pas possible de le rencontrer car comme tous les grands compétiteurs, Ernst est en déplacement à l’étranger tout le mois de juin.
En discutant avec Etienne, j’ai pu constater une fois de plus qu’en France les handis sont vraiment privilégiés par rapport aux autres pays:
-le système de sécurité sociale Français est un avantage financier incroyable envié par le reste du monde, c’est vraiment triste de penser que certain en abuse.
-De nombreuses assos et organismes existent pour aider financièrement les aménagements indispensables à l’autonomie d’une personne handicapé, ici si tu n’a pas les moyens, il est très difficile d’être autonome.
-Ici l’handi est obligé de travailler, l’Allocation Adulte Handicapé n’existe pas.
-chez nous, les places handis sont de mieux en mieux respectés contrairement à ici.
-Les lieux publiques sont de plus en plus accéssibles. Ici ça progresse aussi mais quelques endroits ne sont pas encore accessible en fauteuil et si il existe une solution alternative, ils n’ont pas encore de tarifs spéciaux pour les handis.
-Pour le sport, si tu n’as pas les moyens de t’acheter ton propre matériel, on ne trouve peu d’assos qui proposent des activités sportives.

Par contre, je n’ai rarement été embêté par l’accéssibilité chez les particuliers. Les maisons ici sont très souvent de plein pied, je n’ai pas encore eu besoin de monter à un étage. Juste 2 marches chez Richard,Talisa et Laura la 2ème team de jeune coush surfer vraiment sympa chez qui j’ai passé deux supers soirées (photo ci contre de la team), sinon les toilettes sont très souvent dans les salles de bain ce qui facilite beaucoup l’accéssibilité aux fauteuils.

8 juin 2010 :– Cape Point

Christo me récupère en fin de matinée pour m’emmener au bout du monde : « Cape Point », la pointe de Cape d’Afrique du sud qui délimite l’océan Indien à l’océan Atlantique.Le temps n’était pas parfait, mais le lieu, lui est exceptionnel.


L’accès au site est payant, nous avons hésité car Christo trouvait le tarif élevé (75 round= 7€50 par personne), mais finalement, je n’ai pas regrété. Une jolie petite route nous emmène jusqu’à la pointe ou nous devons finir à pied pour aller jusqu’au phare. Par contre le chemin est inaccéssible au fauteuil car il y a de nombreuses marches. Ils ont quand même prévu un funiculaire pour permettre au personnes à mobilitée réduite de se rendre au sommet :-) par contre aucun tarif particulier (45 round= 4€50 par personne) pour ceux qui n’ont pas le choix. Pour aller jusqu’au bout de la pointe le chemin n’était pas praticable en fauteuil.


Phare de Cape point
arrivé du funiculaire ou l’accéssibilité en fauteuil roulant s’arrête.

Vue coté Océan Indien

Début du petit chemin qui mène au bout de la pointe. Déjà pour aller jusqu’ici, Christo a été obligé de m’aider à monter quelques marches, la suite ne sera pas possible (trop de marches)

MBWT Afrique du Sud - voyage handicap wakeboard

Vue coté continent

Vue de la pointe qui délimite les 2 océans (à gauche: Indien-à droite: Atlantique)

Il est possible d’aller à pied jusqu’au bout de cette pointe, mais pas en fauteuil :-(

 


MBWT Afrique du Sud - voyage handicap wakeboard

Les adèptes d’escalade, de surf et de kitesurf pourront apprécier la beauté des spots :-)

La route est normalement réputée pour avoir régulièrement des visites de babouins, mais malheureusement le vent et le temps froids ne nous ont pas permis d’en voir.

 

Nous avons juste pu apercevoir des espèces de marmottes des mers.

9 juin 2010 : Dégustation de vins locaux

Aujourd’hui Carel, l’associé et l’ami de Christo est venu nous prendre en fin de matinée pour aller goûter les vins de la région de Stellenbosch (grande première pour moi l’ignorant vignoble:-)

Les dégustations furent très intéressantes, je ne suis pas un spécialiste des vins français, mais les vins Sud Africains sont très inspirés des nôtres puisqu’ils importent des pieds de vignes venant de France.
Là encore la coupe du monde est bien présente avec un écran géant acroché sur l’étagère des vielles bouteuilles :-)
Pour les connaisseurs, voici la liste de nos dégustations:
WHITE WINES
1-Savignon blanc 2009
2-Chardonnay 2009
3-Chardonnay sur Lie 2009
LIFESTYLE WINES
4-Pinotage rosé 2009
RED WINES
Pinotage 2009
SEMI SWEET WINES
Spatzendreck 2009

Nous avons ensuite mangé un bon repas d’assortiments de viande et de légumes où Heidi (amie de Christo) nous a rejoint.

Et pour finir ces bonnes dégustations, nous sommes allé chez un producteur: JC Le Roux originaire de France où nous avons testé 5 pétillants différents (rosé et blanc) accompagnés de chocolats et nougats…

Parfait pour la digestion et en plus l’hotesse était charmante :-)

10 juin 2010 : Pêche au Snoek



Ce matin, levé à 6h pour aller pêcher le Snoek avec la même équipe qu’hier (Christo et Carel).

Le temps était parfait le soleil brillait et la mer était calme.

La pêche aux Snoeks se fait en bateau (celui de Christo) et à la ligne.

 


MBWT Afrique du Sud - voyage handicap wakeboard
Les lignes sont tellement grosses que nous ne pouvons pas utiliser de canne à pêche, tout se fait à la main.

On accroche un morceau de poisson (le pike) à un énorme hameçon et on lance tout ça au fond de l’océan.

Il nous a pas fallu attendre un petit quart d’heure avant d’avoir la première prise bien négociée par Christo.

Le Snoek n’est pas très puissant mais sa taille et ses dents sont impressionnantes.

 

MBWT Afrique du Sud - voyage handicap wakeboard
Peu de temps après celle de Christo, j’ai ma première touche et remonte mon premier Snoek.

Christo est venu a ma rescousse pour m’aider à remonter la bête rapidement et pour ne pas la perdre. Sans canne, tout à la main, ça n’a pas été évident, la ligne avait tendance à me glisser des mains et ne pouvant pas me mettre debout, j’avais du mal à dégager la ligne que je ramenais.

 



Trop content de pouvoir attraper mon premier poisson que j’ai dû achever en lui prisant la nuque, un exercice pas très agréable à faire, mais qui faisait partie du jeu.

 

MBWT Afrique du Sud - voyage handicap wakeboard
Au finale, nous sommes restés un peu plus de 4h sur l’eau et nous avons pêché 11 Snoeks (je n’en ai pris que 2).

Le temps est passé très vite, cette pêche était vraiment intéressante car nous étions en permanance dans l’action.

Malheureusement, nous n’avons pas eu la chance de voir des dauphins ou une baleine (Mamifères marin qu’ils croisent souvent lors de leurs sorties de pêche) par contre on était entouré par des phoques qui étaient à l’affut des poissons qu’on pêchait :-) Il y en a même un qui était à 2 doigts de m’attraper le 2ème snoek que je remontais dans le bateau.
Pendant notre retour au port,nous avons bien savouré la vue sur Cape Town, son stadium et les montagnes qui l’entourent.

 


MBWT Afrique du Sud - voyage handicap wakeboard
En récupérant le bateau avec la remorque, des gars nous accostent pour nous proposer de vider et nettoyer nos poissons.
En regardant la téchnique et en écoutant les conseils du spécialiste, J’ai pu en vider un pour me rendre compte du boulot et surtout pour pouvoir vite

déguster au barbecue chez Carel nos poissons fraichemnet pêchés.
Merci encore à Christo et Carel pour leur patience et leurs précieux conseils. C’était un grand moment…

 

11 juin 2010 Début de la coupe du monde de foot


Attendu depuis un long moment par tout le peuple Africain, vendredi était le jour de l’ouverture de cette 1ère coupe du monde africaine.

Je rejoints, en fin de matinée, les couch-surfer qui m’ont hébergé en début de semaine pour les aider à préparer les déguisements de la soirée et la maison qui va accueillir tous leurs amis qu’ils ont invité pour suivre les matchs. Nous étions une bonne vingtaine de jeunes à fêter ce grand événement international.

MBWT Afrique du Sud - voyage handicap wakeboardMBWT Afrique du Sud - voyage handicap wakeboard

 


Ils étaient tous très excités lors du premier match qui opposait leur pays et le Mexique. Surtout après le premier but de l’Afrique du Sud qui à bien failli créer la surprise face aux sud-américains.

MBWT Afrique du Sud - voyage handicap wakeboard
MBWT Afrique du Sud - voyage handicap wakeboard

 


Entre les deux matchs, nous profitons d’un bon barbecue avant d’aller suivre en ville, dans un bar, le match de l’équipe de France qui jouait dans le stade de Cape Town à quelques kilomètres de nous. (Malheureusement, il n’y avait plus de place disponible pour aller voir le match au stade lorsque je suis arrivé le 1er juin).

Résultat :0-0 et match pas passionnant malgré la domination Française.

Ce résultat fait bien l’affaire de l’Afrique du Sud. En espérant que ces résultats suffiront à qualifier nos deux équipes.

 


MBWT Afrique du Sud - voyage handicap wakeboard

Un tour en ville après le match m’a permis de me rendre compte à quel point le peuple Sud Africain est impliqué dans cet événement. Les rues étaient remplies de personnes avec un grand sourire, faisant la fête en dansant, chantant…

 


MBWT Afrique du Sud - voyage handicap wakeboard

…Et soufflant dans les trompettes en plastique « la vuvuzela » arme n°1 du supporter Sud Africain (qui parait-il fait polémique en France). Une super ambiance de fête qui donnait l’impression que l’Afrique du Sud avait gagné la coupe du monde!

 

 

 

 

 

12 juin : Après le foot, le rugby


MBWT Afrique du Sud - voyage handicap wakeboard

Après cette belle soirée de fête, le lendemain matin nous sommes allés prendre un bon petit-déjeuner dans un restau réputé pour ces petits dej avant de se mettre en place pour l’autre grand rendez vous du week-end.

Nos équipes de foot, n’ayant pas été victorieuses hier pour leurs premiers matchs, les Sud-Africains étaient tous derrière leur équipe de rugby (sport n°1 ici suivi du cricket) qui affronte (toujours à Cape Town), l’équipe de France en match test et amical.

Ce match à largement été dominé par l’Afrique du Sud, l’histoire de me faire chambrer et d’avoir encore une fois un peu honte de nos équipes de France.

J’espère juste que nos footballeurs auront la capacité de venger les rugbymans dans 10 jours, l’histoire de ne pas être trop ridicule quand même ;-)

 


Ces deux sports sont un peu à l’image de l’Afrique du Sud avec deux populations (les blancs et les noirs) très séparées : l’équipe de rugby n’a presque que des joueurs blancs et celle de foot que des blacks. Pourtant un Africain du Sud sur neuf est blanc.

 

 

Equipe de foot d’Afrique du Sud

 


MBWT Afrique du Sud - voyage handicap wakeboard

Un grand merci à Talisa, Laura et Richard pour la soirée, leur canapé et leur accueil pendant ces 2 jours.

Ce soir retour chez Christo. Une escarre aux fesses vient noircir un peut ce début d’aventure parfaite jusque là.

 


Mon programme pour la semaine prochaine :

repos et rester allongé pour vite guérir cette plaie (la plus redoutée des personnes en fauteuil roulant) puisqu’elle oblige un arrêt complet des activités durant toute la cicatrisation (1 semaine dans le meilleur des cas).
Le point positif, c’est que ça va me permettre d’avoir du temps pour préparer la suite de mon périple et de commencer à faire le trie des images de tous ces grands moments.


Encore un immense MERCI à Christo qui peux me garder chez lui pendant toute ma convalescence

Je vais modifier mon vol pour Johannesburg qui était prévu mardi 15 juin à la semaine suivante pour plusieurs raisons :

-Prendre le temps de bien guérir mes fesses

-Christo me propose de me loger plus longtemps d’autant qu’avec la coupe du monde, c’est impossible de trouver de Couch surfer à Johannesburg.

-Si possible, finir le programme des visites des beaux sites que Christo avait prévu de me montrer cette semaine.

-Fermeture (hivernale) des 2 téléskis nautiques de Johannesburg. Et oui ici c’est l’hiver, l’air est plus frais mais reste supportable en t-shirt quand le soleil brille, par contre l’eau (surtout à Johannesburg) est vraiment froide.

 

le 15 juin 2010 – témoignage dans une association


Après 2 jours de repos en minimisant au maximum les appuis sur mes fesses pour accélérer la cicatrisation de mon escarre, je m’autorise une sortie.

Mais c’est pour une bonne cause puisque je dois témoigner auprès de jeunes handicapés physique dans une association de Cape Town.

 


MBWT Afrique du Sud - voyage handicap wakeboard

Cette intervention était vraiment intéressante.

En diffusant les images de mon DVD, je leur ai montré ce que nous pouvions faire en fauteuil roulant.
Parfois, je suis un peu mal à l’aise car je me rends bien compte que les jeunes à qui je m’adresse n’auront jamais la possibilité de pratiquer ces sports (surtout le ski alpin :-/)

Mais j’espère que ces images leurs ont apporté un peu de rêve et de courage pour faire plein de choses.

 


MBWT Afrique du Sud - voyage handicap wakeboard

En tout cas les réactions sur les images de wakeboard étaient très expressives.

Sinon j’ai bien discuté avec le personnel du centre, en leur proposant un soutien de l’association, s’ils avaient plusieurs jeunes motivés pour pratiquer un sport et notamment pour le wake puisque la fondation de l’Olympique Lyonnais est prête à nous aider pour financer du matériel.

 

 

 

 

Du 15 au 18 juin 2010 : Convalescence au milieu des montagnes

MBWT Afrique du Sud - voyage handicap wakeboard

Après cette enrichissante prestation « mon manager » (Christo) me conduit chez ses parents pour finir ma convalescence plus confortablement.

Les parents de Christo habitent une jolie maison à Worcester qui se trouve au milieu des montagnes à 100km de Cape Town en direction de Johannesburg.

Malheureusement il fait vraiment trop froid pour utiliser la belle piscine ;-)

Pour sortir de Cape Town, il faut soit passer par les airs (en avion), soit traverser un océan (en bateau) sinon, si on veut utiliser la voiture, nous devons franchir les montagnes.

 


MBWT Afrique du Sud - voyage handicap wakeboard
La route est belle. Par contre, il fait très froid, ils ont des températures qui avoisinent le 0° (très rare ici).

Nous avons donc pu admirer les sommets enneigés durant le trajet.

 


L’accueil des parents de Christo est parfait.

Nous restons ici jusqu’à vendredi 18 juin matin, avec comme objectif de tout faire pour que ma plaie aux fesses devienne un mauvais souvenir.

Je suis vraiment embêté de devoir rester allongé et de me faire servir toute la journée chez des personnes que je ne connais pas. Mais ma blessure ne me donne pas le choix d’accepter leur gentillesse, qui m’aidera à poursuivre mon aventure jusqu’au bout.

Pendant ces 3 jours, mon manager a réussi à faire venir une journaliste pour écrire un article qui paraitra prochainement dans un journal local ;-)

Comme à chaque fois, dans les difficultés, j’ai toujours une part de chance qui reste.

Je ne saurais jamais comment remercier la famille Mostert pour ce qu’ils font pour moi.

J’espère qu’ils pourront venir nous rendre visite en France pour que nous puissions essayer d’être aussi accueillant.

 

18 juin 2010 – rencontre avec les globe-trotters de Solidaire


Après 2 jours de repos et d’activités très limitées chez les parents de Christo, retour à Cape Town.
Nous prenons la route par la montagne pour rentrer (à l’aller nous avions pris un tunnel pour aller plus vite à cause de ma plaie).
Cette route est vraiment classe, avec de chaque cotés du col, nous admirons un magnifique panorama.

Nous avons eu la chance (cette fois ci) de croiser des babouins sauvages avec leurs petits.
Bien content de pouvoir en voir, car sur la route de Cape Point on était censé en apercevoir mais ce jour-là, ils n’étaient pas de sortie.

En arrivant à Cape Town, Christo me conduit en centre ville pour rejoindre Gaspard et Damien les globes-trotter de Solidaire envoyé par la fondation OL (pour plus d’infos : solidaire.olweb.fr )
Nous avons pris le repas de midi ensemble pour faire connaissance et programmé une rencontre dimanche à Blue Rock pour faire des images de wake pour le site de la fondation OL et OL TV.
C’était bien sympa de les croiser et de se remettre à parler un peu français ☺ Ils avaient plein d’anecdotes à nous raconter de leurs 4 mois de voyages, ce qui m’a bien mis l’eau à la bouche pour la suite de mon aventure.

Le passage en ville nous a replongé dans cette ambiance de coupe du monde, avec des écrans géants installés un peu partout et des supporters de toutes les nations dans les rues.
Aujourd’hui à Cape Town aura lieu le match Angleterre-Algérie, ils sont donc en majorités.

18 juin 2010 : – Table mountain


MBWT Afrique du Sud - voyage handicap wakeboard
Pour finir la journée, nous avons laissés Gaspard et Damien travailler (et oui il y en a qui sont ici pour bosser ;-) et nous sommes allé au téléphérique qui permet d’accéder à Table Mountain, un des endroits les plus touristiques de Cape Town qui permet d’accéder à un grand plateau qui surplombe la ville et qui offre un panoramique sur toute la région.

 


Ce site est entièrement accessible en fauteuil. Nous avons même eu le droit à une hôtesse qui s’est occupée de nous pendant la montée en cabine en nous expliquant l’itinéraire prévu pour les fauteuils.
Un chemin en dalle a été construit pour faciliter l’accès qui permet de faire le parcours en totale autonomie.

C’était intéressant d’y aller en fin de séjour, car j’ai pu resituer tous les lieux où nous sommes allés.
Malheureusement le ciel était légèrement brumeux ce qui nous a un peu caché l’horizon.
Mais la vue sur les océans (Atlantique et Indien), la montagne qui nous entoure et la ville reste grandiose.

20 juin 2010 : – wakeboard pour Solidaire de la Fondation OL


Comme convenu avec Gaspard et Damien, (les globes trotter de la fondation OL), Christo nous conduit au téléski de blue rock (30mn de Cape Town) pour faire quelques images pour solidaire (fondation OL).

Ma plaie aux fesses va beaucoup mieux, je me suis donc permis de faire quelques tours afin de communiquer sur cette discipline handisport.

 


Mes performances face à la caméra ont été très médiocre, mais les images sont sympas grâce à la belle lumière de fin de journée et au jolie décor.

Ca m’a bien fait plaisir de connaitre Gaspard et Damien qui eux aussi sont en train de vivre une belle aventure jusqu’au mois de septembre.
Ils ont pu décaler leur retour sur Johannesburg (initialement prévu ce soir) au lendemain matin pour profiter de la soirée avec nous (Christo et ses deux amies :Talita et Heidi et moi)
Après avoir prolongé 2 fois mon séjour à Cape Town, j’ai finalement rejoind Johannesburg qui sera donc ma deuxième étape de mon périple.
Je retrouve Gaspard et Damien à l’aéroport de Cape Town.
Encore un grand grand merci à Christo pour son acceuil et tout le temps qu’il a pris pour s’occuper de moi pendant ces 20 jours à Cape Town.

 

 


 

MBWT Afrique du Sud - Johanesboug

 

 

Vol n°2: CAPE TOWN-JOHANNESBURG

Distance: 1300 km

Temps de vol: 1h10

 

 


 

MBWT Afrique du Sud - voyage handicap wakeboard
Ici à Johannesburg (« Joburg ») on est dans la plus grande ville d’Afrique du Sud.

 

Hormis la visite de musées, le shoping, et les excursions touristiques en bus pour aller voir 1 lion et 2 zèbres, il n’y a pas grand-chose a faire.
En plus les 2 téléskis nautique sont fermés jusqu’en août (nous sommes en hiver) mais ça n’est pas plus mal pour ma plaie :)

 

 

 


 

Donc pendant ces 10 derniers jours (du 22 juin au 2 juillet), le programme a été le suivant :

 

MBWT Afrique du Sud - voyage handicap wakeboard

 

 

-Repos au soleil près de la piscine. Encore une fois, j’ai été très bien accueilli dans une belle maison avec piscine qui appartient à la maman de Talisa (la coloc’ de Richard le second couch surfer de Cape Town)

 

-Préparation d’articles pour Magic Bastos(à venir) et tri des photos en attendant une meilleure connexion pour mettre tout ça en ligne.

 

 

 


 

MBWT Afrique du Sud - voyage handicap wakeboard
-Petits tours en ville… J’en ai profité pour tester le coiffeur Sud Africains (pas de grande différence avec les coiffeurs français à part le prix)

 

-Soirée de rencontre chez des amis de Louise (la maman de Talisa). Une sympathique soirée où j’ai pu faire la connaissance de personnes très positives

 

 

 


 

MBWT Afrique du Sud - voyage handicap wakeboard
-Visite du musée sur l’Apartheid. Même si la visite était un peu longue, je trouve qu’il y a encore aujourd’hui une grosse différence entre le peuple noir et le peuple blanc. Lors du passage de Nelson Mandela au pouvoir beaucoup de choses ont changés (le peuple noir est aujourd’hui plus respecté : ils peuvent voter, jouer au rugby et au cricket, avoir du travail plus facilement). Mais lorsque l’on passe a coté des bidonvilles, il n’y a toujours que des noirs.
Dans toutes les familles ou j’ai été, ils ont tous du personnel noir qui s’occupe de la maison.

 

 

 

- Aussi, j’ai assisté à une messe Africaine.J’étais un peu déçu car j’espérai voir une messe avec des gospels qui chantent et dansent comme dans les films. C’était quand même intéressant de voir que pendant le sermont d’1h30 ,n’importe qui pouvait prendre la parole. Je crois que c’est le premier endroit d’Afrique du Sud où je voyais autant de blancs et de noirs réunis.
Nous n’étions pas dans une église mais dans un grand hangar métallique avec des jeux et des animations pour les enfants autour.

- Passage au téléski « base 3 » ou j’ai pu rencontrer et discuter avec un responsable. J’en ai profité pour lui parler du wake assis et j’ai pris quelques photos pour alimenter mon référencement des wakeparks sur www.skicable.com

 

- Petit séjour à Pretoria chez la maman de Rufus (Rufus que j’ai rencontré dans une soirée à Cape Town)

 

 

Ce passage dans les grosses villes d’Afrique du Sud à été pour moi une bonne période de repos et d’activités limitées. J’ai pu ainsi finir de réparer ma fesse avant de m’envoler pour l’Asie où je vais reprendre activement le wakeboard !!!

 Vidéo MBWT Afrique du Sud – voyage handicap wakeboard



 

Menu MBWT cliquez ici copy-mbwt.gif

Menu de tous les voyages de Bastos ici  Horizons Partagés - Etats Unis - Enfants voyage sport

 

Partenaires du Magic Bastos World Tour

Magic Bastos World Tour - Rencontres, voyage, handisportMagic Bastos World Tour - Rencontres, voyage, handisportspon-liquidforcespon-liquidforceMagic Bastos World Tour - Rencontres, voyage, handisportMagic Bastos World Tour - Rencontres, voyage, handisportol-fondation-partenaire-magicbastosmillet-partenaire-magicbastos

Cabinet Cheylus,  Helm, le Rotary Club, Arc Isère, Salles et Bigot, Laboratoire d’analyses de Dompierre (03)